Mots-clés

Le réveil des morts a eu lieu en 2014 : deux remèdes ayant réussi à mettre à l’abri l’humanité, l’un du rhume, l’autre du cancer, se sont ironiquement combinés pour faire revenir tous les morts à l’état de zombies. Les morts-vivants sont là, mais l’apocalypse est loin : l’humanité a survécu, les Etats subsistent, l’internet relie toujours les hommes et permet de diffuser l’information par les blogs d’information directe, qui supplantent la parole journalistique. George Romero est célébré comme un héros national ayant préparé ses spectateurs à bien s’organiser pour survivre. Les quartiers sont classés par niveau de sécurité, et chaque allée et venue requiert de passer d’innombrables fois un test sanguin afin de vérifier que chacun reste bien humain.

Dans ce monde hanté par l’obsession sécuritaire, nous suivons en 2039 une jeune équipe de 3 blogueurs américains : Georgia Mason est une « rédac », journaliste de l’écrit obsédée par l’exigence de dire la vérité à ses lecteurs ; son frère Shaun est un « irwin », reporter d’action qui s’aventure dans les zones les plus dangereuses pour tâter du zombie et en rapporter les vidéos les plus angoissantes ; Buffy, au pseudonyme emprunté à une antique série télévisée des années 1990, est une « barde », technicienne indispensable et poétesse croyante qui compose des odes au monde en déliquescence. Cette équipe est sélectionnée pour suivre la campagne présidentielle du républicain Ryman, et doit lutter pour s’assurer à la fois son entière liberté journalistique et des taux d’audience maximale.

Dans ce monde hanté par la menace zombie, les enjeux du débat politique sont profondément déplacés : le recours à la peine de mort devient problématique, à moins de confier son corps à la science, le repli sur la religion est sérieusement encouragé, la consommation de viande rouge est interdite et le grand débat porte plutôt sur l’existence des animaux, porteurs potentiels de la menace qu’il est sérieusement question de tous exterminer. En revanche, les manifestations de foule sont rares et ultra-sécurisées, et quand des terroristes parviennent à contaminer les environs des lieux de campagne, l’équipe des blogueurs doit lutter pour sa survie et pour mettre au jour la vérité.

A quoi ressemblerait l’Amérique contemporaine à l’ère des zombies ? Dans ce premier tome de sa trilogie nommé au prix Hugo, le parti pris de Mira Grant de croire à la survie des formes de civilisations existantes ouvre la voie à de nouvelles luttes humaines pour le pouvoir suprême, dans l’hésitation entre la préservation des valeurs de solidarité et le repli sur soi sécuritaire.

Chroniqué dans le cadre du challenge Zombies

Publicités